© 2017 Cru ou presque

 

Le bébé humain naît avec des besoins, notamment celui de boire du lait maternel, d'être rassuré lorsqu'il vit une crise, une angoisse ou une peur. S'ajoute à cela, le besoin d'être pris, d'être cajolé, d'être touché doucement, et ce, de façon régulière. Bref, il a besoin de se sentir aimé et apprécié. C'est donc dire qu'il a besoin d’une mère bienveillante, patiente, douce et attentionnée. En d'autres termes, il a grandement avantage à évoluer au côté d’une mère saine de corps et d'esprit. Bien que certains jours s’avéreront plus difficiles que d'autres, il est essentiel que les moments de joie et de bonheur priment sur les périodes plus sombres.

 

 

 

Pour parvenir à cet équilibre du bonheur, une mère doit pouvoir être bien tant au niveau personnel (seule et avec son conjoint) qu'au niveau professionnel. Il va de soi qu'une mère à fleur de peau, en colère après son mari ou débordée par le quotidien qu'implique la conciliation famille-travail, parvient difficilement à être connectée avec elle-même. Ce qui entraînera, par le fait même, une carence chez le nouveau-né ainsi que le jeune enfant.

 

Pour éviter qu'il y ait ce déséquilibre chez l'enfant, choisir le bon partenaire de vie et faire le ménage intérieur de soi avant la conception d’un petit être humain est essentiel, et ce, toujours dans le seul et unique but : le bien-être du futur bébé. Il ne faudrait toutefois pas négliger l'importance de se projeter dans l'avenir en faisant des plans et en élaborant divers scénarios financiers.

 

À mon avis, toute mère devrait se poser la question suivante : « Ne serait-il pas bénéfique pour mon enfant, en considérant le statut financier familial, d'envisager la possibilité que je puisse retarder le plus possible mon retour au travail, et ce, afin de passer le plus de temps possible auprès de mon enfant? ».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Être mère est probablement l'une des plus belles choses qui puissent arriver dans la vie d'une femme, mais toutes belles choses ne riment pas nécessairement avec le mot « facilité ». Ce rôle est très complexe puisqu'il amène deux individus à s'exprimer et à se comprendre, et ce, sous des formes différentes. L'un d’entre eux s'exprime aisément à l'oral et l'autre débute ses apprentissages. Apprendre à connaître son bébé demande littéralement un don de soi. Celui-ci s'explique par la notion du temps qui peut s'échelonner sur plusieurs années. À travers les jours, les semaines et les années, la connexion entre ces deux individus devient de plus en plus forte et intense.

 

Ce lien se transforme en intuition. Au fur et à mesure que l'enfant grandit, la mère apprend à reconnaître les gestes, les regards, les demandes et les émotions que vit son enfant, et ce, sans que ce dernier ait besoin de dire un mot. Ce langage non verbal n'est pas à l'épreuve d'une mère. Pour ma part, d'un simple regard, je suis en mesure de percevoir si ma fille de 7 ans est triste, apeurée ou enjouée. Instinctivement, il m'est possible d'intervenir et d'adapter mes interventions en fonction du sentiment ressenti lors de l'intervention.

 

Dans un même ordre d'idées, plus l’enfant est réconforté, compris, rassuré et aimé, meilleure sera sa capacité à adopter de bons comportements tels que la gentillesse, la serviabilité, la bienveillance, la coopération et j'en passe. Ce n'est pas un secret pour personne : les enfants adorent être en relation avec des adultes qu'ils apprécient. Ils veulent non seulement être perçus comme des individus à part entière, il n'en demeure pas moins qu'ils veulent discuter, apprendre et vivre des expériences accompagnées de personnes aimantes et respectueuses qui les entourent. Voir son enfant s'épanouir en bas âge, à l'adolescence et vers l'âge adulte représente une belle fierté aux yeux de ses parents. Il y a ce sentiment de devoir accompli qui ne cesse de refaire surface. Cependant, il est nécessaire de prendre le temps de s'arrêter en tant que parents afin de savourer et d'immortaliser ses précieux moments qui pour certains, seront plus brefs. Nul ne sait ce que la vie nous réserve. Alors aussi bien en profiter pour voir grandir nos petits êtres chers.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'amour de soi permet l’amour de l'autre. Faire des choix qui nous rendent fiers en tant qu’humain, manger sainement, bouger régulièrement, rire plus souvent, faire des activités qui vous passionnent, faire preuve d'ouverture d'esprit à de nouvelles façons de voir la vie représentent en quelque sorte un pas de plus vers l'épanouissement et le sentiment d'accomplissement d'une belle vie. De plus, utiliser les réseaux sociaux en suivant des gens inspirants et passionnants sur Instagram ne peut qu'être bénéfique. L’humain a besoin d’inspiration et de motivation. Il existe une multitude de plateformes riches en contenus diversifiés qui nous permet d'ouvrir nos horizons.

 

En terminant, répétez-vous aussi souvent qu'il vous en est possible : « Choisissez-le bien, choisissez l’amour! ». Vos enfants ont un besoin urgent d’amour, de bonté et de joie. C’est puissant et ça change une vie. Changer votre vie et celle de votre famille. Prendre part aux changements c'est bon, c'est gratifiant et c'est inspirant pour ceux qui vous observent. Osez, vous ne pourrez le regretter!

 

With love ♥

Cru ou presque